Interview de Gisèle Feroch

Publié le par laperouse-2012

Quelle est votre implication dans le projet ?

Gisèle
: Je suis marchande de rubans dans le marché.

Qu’est ce qui vous a donné envie de faire ce projet ?

D’abord, rencontrer tout un tas de gens, notamment des théâtreux. Et puis, je fais partie d’une chorale, qui a participé à un spectacle historique sur Louise de Keroual en 2011 à Guilers. En apprenant l’existence de ce projet, j’ai pensé qu’on pourrait chanter et jouer. On m’a donné un rôle et je suis très contente de faire autre chose que seulement chanter.

Actuellement, à quelle étape du projet en êtes-vous ?

On vient de nous distribuer les rôles. Nous sommes un groupe d’une dizaine de personnes dans le marché. On a commencé à dire nos textes, à les interpréter et à les mettre en place. Il s’agit des textes des marchandes, qui haranguent les gens pour leur vendre leurs marchandises…

Comment envisagez-vous la suite ?

On va répéter toute une semaine pendant les vacances de Pâques, donc je pense que beaucoup de choses vont se mettre en place. C’est l’occasion de venir plus régulièrement pour bien s’imprégner des scènes et de ce qui se passera sur l’ensemble du spectacle.

Au-delà de vos premières attentes par rapport au projet, qu’est ce que vous avez découvert ?

Je n’avais jamais fait de théâtre. Je m’étais surtout impliquée pour chanter au départ. Le fait de me dire que j’avais un rôle à porter, ça m’a fait un peu peur, notamment pour la quantité de texte à apprendre. En fait, ce sont des petites saynètes et je me sens tout à fait à ma place à jouer en plus de chanter.

 

Publié dans Interviews

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article