Interview de Rosmarie Nouhaud-Heim

Publié le par laperouse-2012

Quelle est votre implication dans le projet ?

Je joue le rôle d’une reporter, Marthe Dorcey. De temps en temps aussi, j’accompagne des chants au piano pendant les répétitions.

Qu’est ce qui vous a donné envie de faire ce projet ?

Le fait que ce soit un mélange de chant, de danse, de théâtre, parce que j’aime ça. On n’a pas toujours l’occasion de faire ce genre de chose multi-artistique. Aussi le fait d’être au sein d’une grande troupe et d’apprendre plein de choses tout le temps.

Actuellement, à quelle étape du projet en êtes-vous ?

On est à peu près à mi-chemin. On n’a pas encore répété toutes les scènes, notamment une de celles où je joue la reporter. Du fait d’un rôle comme celui-ci, je me sens un peu isolée, mais j’espère qu’elle sera davantage en contact avec le public.

Comment envisagez-vous la suite ?

J’espère qu’on pourra bientôt répéter les scènes en entier, pas seulement par morceaux. Qu’on ait une conscience de l’ensemble par des enchaînements de plusieurs tableaux. Et il y aura une nouvelle étape en arrivant sur le port, en extérieur. On est curieux de voir ce que ça donnera dans cette nouvelle dimension…

Au-delà de vos premières attentes par rapport au projet, qu’est ce que vous avez découvert ?

J’ai déjà pas mal travaillé avec du monde, mais on redécouvre à chaque fois que c’est difficile de rassembler tout le monde en même temps. Ce qui est intéressant quand même là, c’est de sauter d’une discipline à l’autre, de la musique au théâtre, du chant à la danse. Je trouve ça plus enrichissant.

Publié dans Interviews

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article